vendredi 1 mai 2009

CAROTTE

Mais Vénus est bien basse ce soir sous les ors fuligineux qui courent de vertugadin en vertugadin. Et son rire est bien las, placide et mal en point. De lucarne il n’en est mie qui sirote une absinthe extatique. Bah ! la lune dans son corridor tragique catapultera bien quelques loupiotes asthmatiques avant que ne cavalcadent aux venelles ambiguës les beaux archers du roi. L’amour est ainsi fait. Une ribambelle de bigarreaux l’égrène avec maestria tandis que l’on surine en veux-tu en voilà. Dodeline, Vénus, dodeline. Tes oripeaux clapotent au sirocco. Carotte.

Aucun commentaire:

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres