mardi 2 décembre 2008

BALLADE D'AVRIL AUX TUILERIES

Quand un regain d'amour vous point au creux des reins,
Et que le jour permet de s'aller promener
Au jardin merveilleux où les garçons, sereins,
Arpentent les allées parmi de vieux poneys
Pour rencontrer peut-être un joli blondinet
Ou quelque amant plus mûr dont l’œil bleu leur sourie,
Ô, par amour pour eux, allez-vous en flâner
Par une après-midi d'avril aux Tuileries.

Et vous y trouverez le joyeux Séverin,
Le mitron des Abbesses, Alain le raffiné
Aux façons de gonzesse, Ursule le marin
Qui a vu Bornéo, tant et tant de minets
Au museau si charmant que, l’œil aiguillonné,
Le trousseau en folie et la lippe ahurie,
Vous les voudriez tous à la fois câliner,
Par une après-midi d'avril aux Tuileries.

Sous un tilleul en fleurs, au coin d'un boulingrin,
D'un regard aiguisé, bientôt vous discernez
Un adonis rêveur, flexueux athlète brun
À la bouche charnue, rondement dessinée.
Lorsque vous proposez chez vous de l'emmener,
Il acquiesce du chef, non sans galanterie.
Vous l'entraînez alors et vous abandonnez
Par une après-midi d'avril les Tuileries.

Puis, quand vous vous serez de tendresse échinés,
Et l'un l'autre salués, d'amour la pénurie
Vous renverra bien vite un amant braconner
Par une après-midi d'avril aux Tuileries.

Aucun commentaire:

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres