mardi 2 décembre 2008

BALLADE DES AUTRES AMOURS

Hommes aux femmes consacrés
Dont les plaisirs au fil des ans,
Faute d'être renouvelés,
Deviennent bientôt redondants,
Goûtez, s'il en est encor temps,
À la chair tendre des garçons
Dont l'attrait point ne se dément.
Ah ! Les jolies fesses qu'ils ont !

Les pastoureaux du Dauphiné
Et les chevriers bigourdans,
Les valets de ferme ardennais
Comme les moissonneurs normands
Cachent dessous leur vêtement
De souples et petits culs ronds,
Couverts d'un doux duvet charmant,
Ah ! Les jolies fesses qu'ils ont !

Les palefreniers camarguais
Et les jeunes bouviers flamands,
Les vendangeurs du Bordelais
Et les bûcherons mosellans
Savent s'offrir à leurs amants
En de si diverses façons
Qu'on les trouve toujours bandants.
Ah ! Les jolies fesses qu'ils ont !

Hommes, sans plus d'atermoiements,
Enlevez-leur le caleçon,
Savourez donc, c'est épatant.
Ah ! ... Les jolies fesses qu'ils ont !

Aucun commentaire:

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres