mardi 2 décembre 2008

BALLADE DU SODOMITE IMPATIENT

"Oh ça ! Pédique-moi !
Viens donc me déflorer !
Pénètre, cher François,
Mon halitueux œillet.
Sache déverrouiller
Mon intime antichambre.
Force-moi le discret."
Quels mots doux à entendre !

"Ah ! Sodomise-moi !
Sois prompt à m'embrocher
L'orifice sournois.
François, viens me baiser.
Fiche en mon faux-connier
Ton titanesque membre.
Sus au petit guichet ! "
Quels mots doux à entendre !

"Vas-y, encule-moi
Sans plus me ménager !
Plante ton beau lourdois
Dans mon prose emmanché,
François, pour mieux niquer
Ma lucarne et répandre
Ton foutre surchauffé."
Quels mots doux à entendre !

Toi, mon zob, satisfais
Sans délai le cœur tendre
Qui t'a sollicité
De mots doux à entendre.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Superbe et poëtiqu et mâle et délicat et sans la moindre retenue, comme se doit, même si on est de ceux qui préfèrent une performance plutôt buccale.

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres