mardi 2 décembre 2008

LE BONHEUR DU MALE

C’est un trou de verdure où chante une cascade
Accrochant chaudement aux feuilles des pétales
De buée, où le soleil du mont Pelé gambade.
C’est un creux d’écrevisses aux moiteurs tropicales.

Un soldat jeune, ceinture ouverte et pantalon
Déboutonné, le cou sur un rocher moussu,
Se repose innocent sous les hibiscus blonds,
Mulâtre en son lit vert, activant sa massue.

Les brodequins dans l’herbe, il gémit et soupire,
Comme un enfant qui rêve, se caresse à loisir.
Amour, de tes baisers, il a besoin sans doute.

Radieux, il s’abandonne à un plaisir bénin ;
Sous le soleil qui darde, il cajole à la main
Sa bite. Il a versé quatre perles de foutre.

Aucun commentaire:

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres