mardi 2 décembre 2008

L'ARISTOLOCHE

On dit qu’y a des gosselines
Peu portées sur la chose
Qui ne jurent que par les roses.
Ça c’est une fleur pourprine
Flatteuse à la narine
Mais bien froide et morose.
Bref, c’est un bouton de rose.

Mais la fleur dont je m’entiche,
Moi, c’est l’aristoloche
Car ses couleurs m’aguichent !
Ça c’est une fleur pas moche.
Ça c’est l’aristoloche !

On dit qu’y a des greluches
Fort coquettes et discrètes
Qu’en pincent pour la violette.
C’est fleur de fanfreluche
Qui dans les bois s’embûche
Mais ne vaut pas tripette.
Bref, ça c’est la violette.

Mais la fleur dont je m’entiche
Moi, c’est l’aristoloche
Qu’est pas pour les godiches !
Ça c’est une fleur pas moche.
Ça c’est l’aristoloche !

On dit qu’y a des mistonnes
De Vénus favorites
Qui kiffent la marguerite.
Ça c’est une fleur friponne
Qu’effeuillent les mignonnes
Mais au cœur rien ne palpite.
Bref, c’est la marguerite.

Moi, la fleur dont je m’entiche,
Moi qu’aime tant les gavroches
Qu’ont pas un sou en poche
Ah ! c’est une fleur pas moche.
Oui, c’est l’aristoloche !
Ça c’est une fleur de riche,
Une fleur qui sent l’artiche,
Des aristos le fétiche !
Ça c’est une fleur pas moche.
Ça c’est l’aristoloche !

Aucun commentaire:

Et moi, et moi, et moi!

Ma photo
Paris, Ile-de-France, France
Aède érotomane, mélancolique et blagueur.

MON MAIL

Membres